Kotapak


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Hiérarchie de famille
Chef de famille: Malt
~~~~~~~~~~
Assistants:
Spartiate78
~~~~~~~~~~
Gardiens: lisou40, elwing11
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 46 le Dim 30 Mai - 15:44
Navigation
 Portail
 Index
 Membres du forum
 Guerriers du clan
 Profil
 Postuler dans la famille
 Contacter un admin

Partagez | 
 

 La Grotte Sans Issue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syrianna
Padawan en mousse
Padawan en mousse


Aucun Avertissement
Aucun avertissements
Messages : 831
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 25

Personnage principal
Classe: Escrimeur
Niveau:
63/99  (63/99)
Métier:
70/80  (70/80)

MessageSujet: La Grotte Sans Issue   Jeu 8 Avr - 15:12

Bon, y manqueras une partie, mais l'histoire est lllooooonnnnngggguuuuuueeee !


La grotte hantée se trouvait tout en haut des collines qui dominaient le lac artificel d'une ville maléfique. On y accédait par un sentier abrupt et caillouteux, impossible à parcourir à bicyclette. Adam Freeman, Tic-Tac, Sally Wilcox et Cindy Makey, ne parvinrent donc à desinations que vers sept heures du soir. Bien que les journées d'été fussent longues, le soleil se rapprochait déjà de l'horizon. Ils avaient emporté deux lampes de poche, prises au passage chez Tic-Tac.
L'entrée de la grotte était une brèche étroite au flanc de l'escarpement rocheux qui surplombait le lac. Un adulte aurait dû se baisser pour la franchir. Adam se pencha au travers et braqua là une des lampes. Il ne découvrit qu'une caverne sombre et silencieuse, rien de spectaculaire.
-Je ne vois aucune créature, annonça-t-il en se redressant.
-Voilà ce que j'appelle une fouille minutieuse, dit Sally, sacastique.
Elle montra le sol aux pieds d'Adam.
-C'est là qu'on a retrouvé l'appareil photo de Bill. Il y avait aussi quelques lambeaux de peau.
-Ce n'était pas de la peau, mais le papier qui enveloppait ses tartines, rectifia Tic-Tac.
Il inspecta la grotte à l'aide de l'autre lampe.
-Elle est très profonde. Il paraît qu'elle se prolonge en un vaste réseau de galeries souterraines qui courent une bonne partie de la Ville Maléfique.
-Il y a un autre accès ? Interrogea Adam.
-Pas à ma connaissance.
Cindy semblait très désireuse d'aller de l'avant.
-Alors, on se décide à entrer, ou quoi ?
Tic-Tac secoua la tête.
-Moi, je vais vous attendre dehors, les copains.
-Pourquoi ? s'étonna Adam. Tu aimes bien l'aventure, en général.
-Je pense que l'un de nous doit rester ici. Au cas où vous ne reviendrez pas. Il faut bien que quelqu'un préviennes nos familles.
-Laisse-moi rester à ta place, proposa vivement Sally. Je n'aime pas beaucoup les grottes, de toute façon.
-Trouillarde ! lança Cindy.
Sally monta aussitôt sur ses grands cheveux.
-Comment oses-tu me traiter de trouillarde ? Ma parole, je me battais déjà contre des sorcières et des démons quand tu jouais encore avec ta poupée Barbie !
Cela n'impressionna guère Cindy.
-Alors, pourquoi crains-tu de nous accompagner, Adam et moi ?
Sally se tourna vers Adam, un sourire moqueur aux lèvres.
-Dois-je comprendre que l'intrépide Adam est prêt à explorer la grotte avec sa Chère Cindy ?
Adam hésitait près de l'entrée. Une brise tiède émanait de la grotte, et cela le troublait. L'air n'était-il pas généralement plus frais dans une grotte qu'à l'extérieur ? En outre, cette brise charriait une odeur à peine perceptible - une odeur de braise, de feu qui couvait.
-On pourrait juste y faire quelques pas, hasarda-t-il enfin. Et regarder autour de nous.
-Les créatures sont censées habiter tout au fond, avertit Tic-Tac. Si tu avances à peine, tu ne verras rien.
Cindy lui ôta sa lampe des mains.
-D'accord, on ira jusqu'au bout. Tu peux rester là si tu veux, Sally. Si tu as trop la frousse, nous comprendrons. Adam et moi n'avons pas besoin de toi.
L'animosité de Sally redoubla.
-Je n'aime pas être traitée de froussarde. En particulier par une fille qui n'a pas su empêcher une fantôme sénile d'enlever son petit frère.
-Et qui s'est battu au corps à corps avec le fantôme ? Adam et moi ! s'écria Cindy.
-Et qui a découvert qui était ce fantôme ? riposta Sally sur le même ton.
-Moi ! interva Tic-Tac.
-Ah bon ? s'étonna Adam.
C'était une nouvelle fraîche pour lui.
-Ecoutez, reprit Sally, je n'ai pas peur d'explorer cette grotte. C'est seulement que je ne voudrais pas me salir les cheveux, parce que je les ai lavés ce matin !
Cindy émit un ricanemement méprisant.
-Tu as surtout peur qu'un monstre ne te les arraches !
-Ce ne serait pas agréable, observa Tic-Tac. Sally, si tu ne veux pas entrer là-dedans, je n'y vois pas d'inconvéniant. On peut rester là tous les deux, et leur crier des encouragements quand ils se mettront à hurler.
-Voilà qui est très noble de ta part, dit Adam.
Sally était encore indécise.
-Bon, si nous entrons, et si nous repérons quelque chose qui pourrait nous sauter dessus, nous repartons à toute vitesse. D'accord ?
-Ca me paraît raisonnable, concéda Adam.
Il vérifia sa lampe.
-Est-ce que les piles sont neuves ?
-Elle devraient durer quelques heures, répondit Tic-Tac
-Quelques minutes nous suffiront amplement !
Adam se baissa pour se glisser dans la grotte, Cindy et Sally sur ses talons. Aucune d'eux ne se doutait alors qu'ils n'en ressortiraient pas avant longtemps.

Il fesait plus chaud dans la grotte, et Adam remarqua ce changement de température dès le premier pas. Le courant d'air tière qui venait lui gifler le visage continuait de l'étonner, il se demanda s'il n'y avait pas une autre ouverture quelque part.
Vue de l'intérieur, la grotte sembla croître en dimension. Son plafon voûté s'élevait bien au-dessus des têtes. Ses parois n'étaient pas constituées de terre, comme Adam l'avait d'abord cru, mais d'une roche dure et noire, lisse au toucher, et couverte de poussière.
Cindy, armée de l'autre lampe, étudia la paroi à ses côtés.
-C'est de la roche volcanique, déclara-t-elle. Comme à Hawaïï.
-Tu connais Hawaïï ? s'étonna Sally. Ca doit être chouette.
-Nous y allions régulièrement avant la mort de mon ère, expliqua Cindy.
Adam demanda :
-Est-ce qu'il y a des geysers autour de la Ville Maléfique ?
-La fontaine de l'hôtel de ville explose de temps à autre en jets de vapeur, répondit Sally. Personne ne sait pourquoi.
Adam pointa sa lampe vers une galerie qui semblait s'enfoncer dans la direction de la ville.
-Vous avez remarqué cette odeur de brûlé ? Je crois qu'il pourrait y avoir de la lve en fusion quelque part au fond de ce souterrain.
-Bonne raison pour repartir tout de suite, marmonna Sally.
-l'odeur et la chaleur proviennent peut-être simplement d'uine source thermale, suggéra Cindy. J'ai très envie d'aller voir ça de plus près.
-Pourquoi es-tu si excitée à l'idée de rencontrer une homme singe ? Demanda Sally.
Cindy haussa les épaules.
-S'il existe vraiment des créatures de ce genre, ce serait la plys grande découverte de ma vie.
-S'il existe vraiment des créatures de ce genre, rétorqua Sally, ta vie pourrait être écourtée.
Il s'engagèrent néanmoins dans la galerie. Le sol descendait de façon si abrudte qu'il furent bientôt obligés de se laisser glisser sur les fesses, souillant leurs vêtements. Adam finit par s'inquiéter ; si cela continuait, ils auraient besoin d'une corde pour remonter. Ils envisageait de rebrousser le chemin quand un bruit étouffé leur parvint. Cela ressemblait à une plainte, une gémissement inhumain dont l'écho se répercutait le long de la galerie. Tous les trois se figèrent.
-Qu'est-ce que c'était ? chuchota Cindy.
-Ca ne ressemblait pas à Bill, dit Sally.
-Chut !
Adam leva la main et écouta, mais le bruit qui lui avait fait battre le coeur ne se répéta pas. Il essuya son front en sueur et s'efforça de maîtriser sa voix.
-Je crois qu'il y a quelque chose de vivant,là-dessous.
-Nous te l'avons répété depuis le début ! lui souffla Sally.
Adam regarda Cindy, qui paraissait un peu moins enthousiaste à l'idée de faire d'importantes découvertes scientifiques.
-Nous reviendrons une autre fois, suggéra-t-il. Quand nous aurons plus de temps devant nous.
-Ou quand nous aurons envie de nous suicider, ajouta Sally.
Cindy hésita.
-Est-ce qu'on a vraiment entendu quelque chose, ou était-ce mon imagination ?
-Tu n'as pas besoin d'imagination dans cette ville, répondit Sally. La réalité est suffisament cauchemardesque comme ça. Je propose de déguerpir avant d'être dévorés vivants.
Je pense sincérement qu'il y a quelqu'un ou quelque chose là-dessous, dit Adam à Cindy. Et ça n'a pas l'air d'être d'humeur joyeuse, acheva-t-il après réflexion.
Cindy hésita encore un moment, puis haussa les épaules.
-D'accord, déclara-t-elle. In pourra toujours revenir plus tard.
-C'est le bon sens qui parle, opina Sally.
Ils remontèrent la pente raide en se poussant et se tirant l'un l'autre, et parvinrent à l'endroit où le sol redevenait relativement plat. A présent, ils transpiraient abondamment et n'avaient qu'une envie : sortir à l'air libre et respirer un bon coup.
Adam distinguait l'ouverture de la grotte à quelques mètres. Il voyait même Tic-Tac, à travers la brèche, qui contemplait le coucher du soleil. Il allait l'appeler quand les filles recommencèrent à se chamailler pour la énième fois.
-Je n'ai jamais dit que j'avais peur, protestait Cindy. J'aurais volontiers continué.
-Ah bon ? fit Sally, feignant l'étonnement. J'ai pourtant l'impression que tu te sauves.
-ECOUTE ! répliqua Cindy. Si quelqu'un est en train de se sauver, c'est toi. Il a fallu te traîner pour que tu viennes jusqu'ici.
Sally lui jeta un regard mauvais.
-J'admets que je n'aime pas être dans cette grotte. Il faudrait être un homme des cavernes avec un Q.I. rudimentaire pour aimer ça. Mais toi, madame la Directrice des fouilles archéologiques en personne, tu me fais rire, à prétendre que tu es courageuse. Tu as aussi peur de nous. En d'autres termes, tu es une hypocrite, et je ne supporte pas les hypocrites... Je ne vois vraiment pas ce qu'Adam peut te trouver, achava-t-elle.
-Oh, Seigneur ! soupira Adam.
Cindy faillit s'étrangler.
-Et toi, tu as une langue de vipère ! Sais-tu ce que je voudrais ? Que tu deviennes muette, que tu te tais une bonne fois pour toutes, que tu nous fiches enfin la paix ! Oui, je voudrais que ta bouche se ferme, qu'elle se ferme pour de bon ! Et quand tu ne parleras plus que par geste, nous pourrons enfin...
-ARRETEZ ! cria soudain Adam.
Il regardait l'entrée de la grotte. La lumière provenant de l'extérieur venait de baisser légèrement.
-Qu'est-ce qui te prend ? demanda Sally.
-Vous n'avez pas vu la paroi bouger, là-bas ?
-Non, répondirent les filles à l'unisson.
Adam fronça les sourcils.
-L'entrée semble plus étroite.
-C'est ridicule, se moqua Sally.
Puis elle se figea.
-Ma parole, c'est vrai !
Cindy fit un bond en l'air.
-La grotte est en train de se refermer ! Sortons d'ici !
Cindy ne se trompait guère ; les bords de la paroi rocheuse se rapprochaient lentement l'un de l'autre. Tic-Tac le constata aussi, mais il n'était pas assez conscient - ou intrépide - pour bondir à travers afin de les secourir. Il se contenta d'agiter la main, leur suggérant de se dépêcher. Hélàs ! quand ils atteignirent l'entrée, lesbords se rapprochèrent davantagen et la brèche parut trop étroitepour s'y glisser. Adam, Cindy et Sally se regardèrent avec stupeur. Chacun pensait la même chose. S'ils essayaient de passer malgré tout, ils risquaient de mourir écrasés.
-Qu'est-ce qu'on doit faire ? demanda anxieusement Cindy.
-Sortir, rétorqua Sally. Passe la première, Cindy. Tu es la plus maigre.
-Mais tu es aussi maigre que moi !
-Mais j'ai de gros os, objecta Sally.
-Assez ! dit Adam.
Il se laissa tomber à genoux devant l'orifice qui ne cessait de rétrécir, et tenta d'écarter la paroi de ses mains. Bien entendu, ce fut peine perdue. La roche résistait. Elle semblait vivante, animée d'une volonté propre. Adam repensa aussitôt à l'arbre qui avait falli l'engloutir le jour de son arrivée à la Ville Maléfique. Il retira aussitôt ses mains.
-Va chercher un bâton, quelque chose ! cria-t-il à Tic-Tac.
-O.K. !
Tic-Tac disparut. Il revint un instant plus tard, rapportant un solide bâton et deux grosses pierres. Il inséra le bâton dans ka fissure et tenta de s'en servir quand d'un levier, mais la roche le brisa en deux comme une allumette. Les filles sursautèrent en poussant des cris d'effroi.
-Essai avec les pierres ! suggéra Adam.
-Je me demande ce qui a déclenché ce phénomène, marmonna Tic-Tac en s'effirçant de coincer une pierre à la place du bâton. Bill ne m'en avait jamais parlé.
-Bill est mort ! hurla Sally. Et nous ne voulons pas finir comme lui !
Tic-Tac réussit à mettra la pierre à l'endroit voulu. Mais l'orifice continuait de se fermer irrémédiablement. La pierre commença à vibrer, puis une craquelure apparut en son centre et elle éclata, pulvérisée. Adam dut s'essuyer les yeux. Il pouvait à peine voir Tic-Tac.
-C'est fichu, dit ce dernier.
-Cours chercher de l'aide ! brailla Adam juste avant que son ami ne disparaisse tout à fait.
-Où ça ?
-Eh bien... commença Adam.
Trop tard. Il s'addressait à un mur lisse et noir. L'entrée de la grotte était désormais soudée. Elle semblait n'avoir jamais existé.
Et il se trouvaient piégés à l'intérieur.



Voilà. Je continuerai la prochaine fois, car j'ai plus beaucoup d'idées, maintenant. Je repostulerais bientôt, avec la suite de l'histoire ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Syrianna
Padawan en mousse
Padawan en mousse


Aucun Avertissement
Aucun avertissements
Messages : 831
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 25

Personnage principal
Classe: Escrimeur
Niveau:
63/99  (63/99)
Métier:
70/80  (70/80)

MessageSujet: Re: La Grotte Sans Issue   Jeu 8 Avr - 17:20

Comme ils disposaient de deux lampes de poche, ils n'étaient pas tout à fait dans le noir. Les faisceaux blancs des lampes éclairaient leurs traits tirés. La grotte venait de se refermer sur eux, ils n'avaient aucune raison d'espérer qu'elle les laisserait jamais repartir. Ils restèrent un bon moment assis en silence près de ce qui avait été l'entrée, osant à peine se regarder. Finalement, Adam bougea. C'était lui le garçon, songea-t-il. Il avait la responsabilité d'empêcher les filles de sombrer dans le désespoir. Il hasarda :
-Il existe peut-être une autre sortie.
-Il n'y en a pas, murmura Sally, les yeux fixés sur le sol.
-Tu n'en sais rien. Nous devons chercher.
-Je ne veux pas chercher, s'entêta Sally.
Elle fit un geste en direction de la galerie qu'ils avaient empruntée un peu plus tôt.
-On risque de se faire dévorer.
-Mais on ne va pas rester assis à se tourner les pouces ! objetcta Adam. On pourrait essayer de creuser une sortie.
Sally palpa la paroi de la grotte à ses côtés.
-Il nous faudrait de la dynamite. Tu en as ?
Adam tâta lui aussi la roche solide.
-Non, dit-il tranquillement. J'ai oublié dans apporter.
-Je ne comprends pas comment cela a pu se produire, murmura Cindy, toute pâle
-Nous sommes à la Ville Maléfique, lui rappela Sally. Inutile de chercher à comprendre ce qui s'y passe. En général, on préfère éviter les enuis? Tu aurais mieux fait de réfléchir avant de nous fourrer dans ce pétrin.
-Mais c'est toi qui... commença Cindy.
-Ne nous disputons pas, interrompit Adam. Ce n'est pas le moment.
Il tapota sa lampe de poche contre la paume de sa main et constata :
-Les piles semblent s'user. Si nous ne trouvons pas une issue avant que les lampes de s'éteignent, tout à fait, nous ne sortirons jamais de là.
Sally se leva et parla d'une voix tendue.
-J'aimerais avoir une des lampes, sil vous plaît.
-Pas question que je te donne la mienne, protesta vivement Cindy.
-Nous sommes ensemble, observa Adam. Peu importe qui tient les lampes.
-Parfait, dit Sally. Donne-moi la tienne, alors.
-Non, répondit Adam.
-Pourquoi pas ? Je peux la tenir aussi bien que toi.
-Pourquoi est-ce que tu la veux ? demanda Cindy.
-Parce que j'ai peur dans le noir, idiot. Comme tous ceux qui ont grandi dans la Ville Maléfique. Et toi, pourquoi en as-tu tellement besoin ? Pour retoucher ton maquillage ?
Adam lui tendit sa lampe.
-C'est bon. Prend la mienne, mais éteins-la. On n'utilisera qu'une lampe à la fois pour économiser les piles.
-J'éteindrai plutôt la mienne, intervint Cindy en regardant Sally. Puisque tu as si peur.
Sally hocha la tête.
-Tu ferais bien d'avoir peur aussi.
Au-dessous d'eux, pas si loin que ça, un bruit sourd monta de nouveau. Cette fois, cela ressemblait au grognement de quelques énormes créatures affamées guettant sa proie. Le bruit retentit à leurs oreilles pendant une étérnité, avant de retomber dans une silence aussi épais que le sang qui s'était figé dans leurs veines. Adam déglutit.
-Il faut retourner par là, annonça-t-il en désignant la galerie qu'ils avaient empruntée un peu plus tôt. C'est la seule issue présente.
Ils s'y engagèrent en se laissant de nouveau glisser sur les fesses et en se retenant là de leurs mains. L'idée de faire une chute et de perdre leurs lampes les affolait ; ils en avaient absolument besoin pour distinguer de qui riquait de surgir dans les ténèbres. Quand ils arrivèrent à l'endroit où ils avaient rebroussé leurs chemin un instant auparavant, il leur fallut pas mal de courage pour poursuivre ; mais ils savaient qu'ils ne pouvaient plus revenir en arrière. Ils se déplaçaient comme une seul homme, pratiquement accrochés l'un à l'autre.
-Je me demande ce que fait Tic-Tac, marmonna Cindy.
-Il rentre chez lui, dit Sally. Et il essaie d'imaginer ce qu'il va dire à nos parents.
-Il est peut-être parti chercher du secours, reprit Cindy. Adam, nous aurions dû rester près de l'entrée.
Sally secoua la tête.
-Les autorités de la Ville Maléfique ne se soucient pas de porter secours aux gens. Elles considèrent que c'est inutile, il y a trop de dispariton. En plus, nous avons perdu la moitié de nos force e police l'année dernière.
-Hein ? s'étonna Cindy. Qu'est-il arrivé ?
Sally gloussa.
-Personne ne le sait.
-Tic-Tac est peut-être allé chercher de l'aide ailleurs, dit Adam.
-Auprès de qui ? demanda Sally.
-De Clodo, pour commencer. Ou même d'Anna Templeton.
Sally eut un rire amer.
-J'aimerais mieux affronter la chose qui grogne quelque part là-dessous que d'aller parler à cette sorcière. Elle ne bougera pas le petit doigt pour nous.
La "Chose" dut entendre Sally, car elle se mit à grogner de nouveau; les faisant tressaillir. Tous trois se regardèrent. Sally regrettait ses paroles.

Adam connaissait bien son ami Tic-Tac. Ce dernier était en effet parti chercher de l'aide, et Clodo figurait en tête de sa liste des personnes à contacter. Tic-Tac avait une idée assez précise de l'endroit où trouver Clodo. C'était Vendredi soir, et tout le monde savait que Clodo allait essayer de se faufiler dans l'unique cinéma de la ville pour voir le nouveau film de la semaine. Mais étant donné que le propriétaire le savait aussi, Clodo parvenait rarement à entrer. Tic-Tac le rejoignit juste au moment où on le jetait sur le trottoir.
-Qu'es-ce qu'on joue, ce soir ? demanda-t-il en aidant son viel ami à se relever.
Clodo portait son éternel pardessus mité et dégaeait l'odeur de quelqu'un qui n'a pas pris de bain depuis deux semaines. Ses yeux vifs n'avaient pourtant rien perdu de leur humour. Il se remit debout en riant.
-Un film d'épouvante, comme d'habitude, répondit-il. C'est un remake de La Chose des ténèbres. Ca m'est égal de le rater, l'original était plutôt débile.
Il dévisagea Tic-Tac.
-Ca ne va pas ? Tu as l'air inquiet.
-En effet. J'ai conduit mes amis à la grotte hantée et elle s'est refermée sur eux. Ils sont prisonniers à l'intérieur.
Clodo parut surpris.
-Pourquoi les as-tu emmenés, là-haut ?
-C'est Cindy Makey voulait y aller. C'est une fille qui vient d'arriver en ville.
-Celle qui a un fantôme pour grand-mère ?
-Ouais, celle-là. On a réussi à sauver son petit frère, mais j'ignore comment on va la sauver elle, maintenant. Adam et Sally sont avec Cindy.
Il ne fallait jamais bousculer Clodo, car il pouvait devenir muet comme une carpe. Mais, contrairement à son habitude, Tic-Tac était préssé.
-Savez-vous ce qu'il faut faire pour que la grotte s'ouvre de nouveau ?
-Bien sûr. Il suffit d'attendre. Elle finit toujours par s'ouvrir.
-Combien de temps cela prend-t-il ?
Clodo se gratta la tête.
-Des années.
-Mais ils seronts morts !
-Ca, c'est tout le problème.
Clodo se pencha et parla doucement.
-Tu les as avertis à propos des Hyeets ?
-Les Hyeets ? Qu'est-ce que c'est N
-Les Bigfoots* qui vivent dans la grotte. Ils sont dangereux. Tu sais ce qui est arrivé à Bill Balley. Ces maudites créatures n'ent n'ont fait qu'une bouchée. Elles gâché sa dernière photo.
Tic-Tac était de plus en plus inquiet.
-Je ne savais pas qu'on les appelait les Hyeets, mais j'en ai parlé à mes amis.
Clodo haussa les épaules. Il ses regards vers la cafétéria et son éventuel dîner.
-Peu importe que tu les aies avertis ou non. Les Hyeets les attraperont. Tes amis sont pratiquement morts, alors laisse tomber. Inutile de te faire du soucis pour eux. Hé, ça te dirait de me payer un sandwitch ?
Tic-Tac réfléchit un moment
-Si j'accepte, est-ce que vous m'apprenez tout ce que vous savez sur la grotte hantée ? Et sur les Hyeets ?
-Marché conclu.
Clodo sourit et lui assena une claque dans le dos.
-Et si tu m'offres un dessert, ajouta-t-il je pourrais même me rappeler un autre moyen d'entrer dans la grotte. Tu as de l'argent sur toi ?
Tic-Tac hocha la tête et consulta une de ces montres. Il avait dû descendre de la colline dans l'obscurité pour retrouver Clodo, un trajet long et pénible, et ses amis étaent pris au piège depuis plus d'une heure déjà. Il regrettait de ne pas avoir changé les piles de ses lampes de poche et se demandait si elles marchaient encore. Il espérait que Clodo pourrait l'aider. Pour le moment, il ne trouvait pas d'autre piste à suivre.
-Oui, j'ai de l'argent, répondit-il en entraînant Clodo vers la cafétéria.
*Bigfoot : Nom donné en Amérique à une créature mythique à mi-chemin entre le singe et l'homme, un peu comparable au yéti de l'Himalaya.
Revenir en haut Aller en bas
Kayzene.
Guerrier du Clan
Guerrier du Clan
avatar

Aucun Avertissement
Aucun avertissements
Messages : 618
Date d'inscription : 27/05/2009
Age : 21
Localisation : Suisse

Personnage principal
Classe: Archer
Niveau:
93/99  (93/99)
Métier:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: La Grotte Sans Issue   Mer 26 Mai - 15:53

J'adore ton imagination! Razz T'a vraiment un don pour sa Wink
Revenir en haut Aller en bas
pikanos
Membre du forum
Membre du forum
avatar

Aucun Avertissement
Aucun avertissements
Messages : 856
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 20
Localisation : Au pays des glaces ( Sud France )

Personnage principal
Classe: Archer
Niveau:
59/99  (59/99)
Métier:
57/80  (57/80)

MessageSujet: Re: La Grotte Sans Issue   Mer 15 Sep - 19:14

waaa c'ets super bien imaginé, ( je pense même que tu pourrais en faire un livre) vivement la suite *-*
Revenir en haut Aller en bas
elwing11
Assistant Baô
Assistant Baô
avatar

Aucun Avertissement
Aucun avertissements
Messages : 783
Date d'inscription : 16/10/2009
Age : 25
Localisation : Montpellier

Personnage principal
Classe: archer
Niveau:
94/99  (94/99)
Métier:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: La Grotte Sans Issue   Sam 14 Juil - 17:12

Super sympa Very Happy Petit bémol, quelques fautes d'inattention qui ponctuent le récit ... Après, ça me stresse parce que j'arrive pas à situer le genre de ta nouvelle, entre fantasy, avec une pointe d'irl (vélo, police ...), ca vire au tragique mais y'a une dose d'humour avec les deux nanas, ca fait aventure ...
Ouais, en fait, ton texte est une grosse orgie de genres XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grotte Sans Issue   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grotte Sans Issue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scénario sans issue
» Film Oublié, Sans Issue 1986
» Le tueur Sans-Visage - Le retour
» Une rumeur, un murmure sans nom...
» [ACHAT]Soeurs du crépuscule sans dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kotapak :: Créations littéraires :: KotaPlume-
Sauter vers: