Kotapak


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Hiérarchie de famille
Chef de famille: Malt
~~~~~~~~~~
Assistants:
Spartiate78
~~~~~~~~~~
Gardiens: lisou40, elwing11
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 46 le Dim 30 Mai - 15:44
Navigation
 Portail
 Index
 Membres du forum
 Guerriers du clan
 Profil
 Postuler dans la famille
 Contacter un admin

Partagez | 
 

 La Fin du Monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oné
Guerrier du Clan
Guerrier du Clan
avatar

Aucun Avertissement
Aucun avertissements
Messages : 280
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 22
Localisation : Pyrénées-Orientales (66)

Personnage principal
Classe: escri/mage
Niveau:
666/666  (666/666)
Métier:
80/80  (80/80)

MessageSujet: La Fin du Monde...   Jeu 19 Juil - 8:49

YoupYoup *-*

Alors je propose un 2ème texte, un peu plus long cette fois. Je l'ai écrit en perm' cette année donc ça va pas être du Balzac hein >>'
Je rajoute que ça ne plaira pas forcement à tous le monde ._.
………………………………………

La Fin du monde.

Selon le calendrier Inca, notre monde tel que nous le connaissons est condamné à disparaître, et ce le 21 décembre de l'an 2012. Les pires catastrophes devraient se produire ce jour là, des tremblements de terre comme l'on en a jamais vu, d'une magnitude encore jamais égalée, capables de terrasser les plus solides des constructions humaines et de fendre le sol sur lequel nous marchons. Les volcans sortiront de leur profond sommeil et recouvreront la Terre de leur lave brûlante, émettant une chaleur comparable au Feu des Enfers. Contrastant avec la folie incendiaire de ces derniers, le ciel noir, tout ruisselant d'éclairs et livrant à la Terre, toute l'eau des océans, comparable à une jeune veuve en pleurs.
Nous, âmes errantes dans ce monde, sommes donc condamnées à disparaître au fond d'un gouffre, carbonisées ou noyées. Certains préféreront choisir leur mort et se la donner eux-même; d'autres, prierons, espérant qu'une existence superieure les sauveraient.
Moi, je suis de ceux qui positivent, pensant que ce n'est qu'un jour comme les autres. Je me lèverai comme tous les jours, aussi vite qu'un condamné se rendant à l'échafaud; j'irai travailler, et étant médecin, je sauverai des vies tout en les condamnant à un funeste destin. Enfin, je rentrerai chez moi et je ferai le bilan de ma journée, dans laquelle j'aurai été, un meurtrier innocent et un sauveur rongé par le mensonge...

(Le lendemain) Il pleut ce matin, serait-ce le début de notre extinction?
En me préparant, j'ai ressenti une sorte de secousse; cette dernière m'a tellement surpris que j'en ai lâché ma tasse de café qui à finit sa course en milles morceaux sur le sol. Je rejoignit ma voiture suite à cet incident, je ne peux me permettre de perdre plus de temps.

J'ai croisé de nombreuses voitures sur le bord de la route, toutes en feu ou complètement détruites. Les gens avaient l'air pressés, qu'essayaient-ils de fuir? Certains sortaient de leur voiture pour crier lorsque leur avertisseur sonore ne suffisait pas à hurler leur détresse.
Arrivé dans la ville, le danger était à son maximum; toujours poussés par un désir de fuite dirait-on, une voiture grilla le feu rouge, puis deux, puis trois... Mais où allait-ils si vite?

Parallèlement, j'arrivais enfin à l'hôpital pour débuter mon service. Aux urgences, on voyait débarquer un nombre incalculable de blessés, allant de la simple fracture aux tentatives d'immolation par le feu. Un cas retenait mon attention, celui d'un enfant sous assistance respiratoire à cause des gazs qu'il avait inhalé dehors et dont la mère suppliait, voyant son fils au seuil de la mort, qu'on le libére d'un destin encore plus horrible. Cependant, je dû me résoudre à refuser, voyant peu à peu la mère de l'enfant sombrer en pleurs.

Le soir venu, toujours sous la pluie, je rentrais chez moi, dans les mêmes conditions que ce matin. Arrivé dans mon appartement, j'allumais la télévision; au journal télévisé, on apprenait que de nombreuses catastrophes avait eu lieu un peu partout dans le monde, des catastrophes naturelles avec des tremblements de terre ayant entraînés l'éruption d'un volcan qui à ensuite englouti une ville entière sous sa lave... La présentatrice nous offrait un sourire qui paraissait fabriqué de toutes pièces, tout en nous annonçant des accidents à répétition sur la route, ainsi que des milliers de morts en Asie du Sud-Ouest...

Aujourd'hui, j'ai été un assassin malgré moi, j'ai vu les pires choses et vu les limites de la solidarité humaine.
Étais-ce le début de notre fin à tous?
Eh bien non, nous sommes le 19 juillet 2012, et c'est une journée des plus banales passée sur Terre...

………………………………………



Donc voilà, gueulez moi dessus *-*

Oné,

Revenir en haut Aller en bas
lisoun
Gardien Intrépide
Gardien Intrépide
avatar

Aucun Avertissement
Aucun avertissements
Messages : 2764
Date d'inscription : 30/10/2009
Age : 20

Personnage principal
Classe: Sorcière
Niveau:
75/99  (75/99)
Métier:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: La Fin du Monde...   Mar 24 Juil - 20:40

(Je suis en retard pour la critique lulz)

Alors d'abord je vais juste t'embêter sur les quelques fautes que j'ai trouvées même si elles n'ont pas trop gêné ma lecture.

Citation :
Les volcans sortiront de leur profond sommeil et recouvreront la Terre de leur lave brûlante

Recouvreront : verbe recouvrer. Définition d'après mon dico : rentrer en possession de
Par contre recouvriront c'est bien le verbe recouvrir et ça signifie couvrir.

Citation :
Certains préféreront choisir leur mort et se la donner eux-même; d'autres, prierons

Prierons = 1ère personne du pluriel. Nous prierons.
Par contre prieront = 3ème personne du pluriel. Ils prieront.

Citation :
espérant qu'une existence superieure les sauveraient.

Sujet : une existence supérieure -> 3ème personne du singulier -> sauverait

Citation :
Je rejoignit

Sujet : je -> 1ère personne du singulier -> rejoignis

Citation :
Mais où allait-ils si vite?

Sujet : ils -> 3ème personne du singulier -> allaient

Citation :
à cause des gazs qu'il avait inhalé

Les noms se terminant par un z ne prennent pas de s au pluriel.

Avec l'auxiliaire avoir, le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le COD si le COD précède le verbe. Ici, "inhalé" devrait s'accorder en genre et en nombre avec le COD "gaz" et devrait donc prendre un -s.

Citation :
je me résoudre à refuser

Conjugaison du verbe devoir au passé simple : je dus

Citation :
de nombreuses catastrophes avait eu lieu

Sujet : catastrophes -> 3ème personne du pluriel -> avaient

Citation :
des tremblements de terre ayant entraînés l'éruption

Avec l'auxiliaire avoir, le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le COD si le COD précède le verbe. Ici, le COD est après le verbe il n'y a donc pas d'accord.

Citation :
qui à ensuite englouti

Verbe engloutir au passé composé : J'ai englouti, tu as englouti, il a englouti.

Citation :
Étais-ce

Sujet : ce -> 3ème personne du singulier -> était


Donc voilà pour le point orthographe/grammaire/conjugaison. On remarque que beaucoup de tes fautes sont sur des verbes alors peut être devrais-tu y faire attention voire revoir des conjugaisons si tu le penses nécessaire.


Passons au commentaire réel de l'histoire et de comment elle est racontée !

En lisant le premier paragraphe, on se croirait dans un film catastrophe. En lisant ça je me suis dit "Ah quand même.". Ta description est très expressive je trouve et laisse bien ressortir le côté catastrophique. Seul petit bémol, je pense que tu extrapoles ce que disent ces pauvres Incas. D'après le calendrier Inca, une certaine période se terminerait le 21/12/2012 mais c'est tout et une autre commencerait. Nulle part ils ne mentionnent de catastrophes naturelles ou autre chose, c'est les gens d'aujourd'hui qui ont imaginé tout ça pour le business.

Pour ce qui est du deuxième paragraphe, je trouve intéressant d'aborder le point de vue d'un simple personnage qui n'en a rien à cirer de cette prédiction de fin du monde comme on en a vu plein en fait.

Citation :
Je me lèverai comme tous les jours, aussi vite qu'un condamné se rendant à l'échafaud; j'irai travailler, et étant médecin, je sauverai des vies tout en les condamnant à un funeste destin. Enfin, je rentrerai chez moi et je ferai le bilan de ma journée, dans laquelle j'aurai été, un meurtrier innocent et un sauveur rongé par le mensonge...

J'aime particulièrement ces deux phrases qui montrent qu'un médecin, en sauvant des vies ne fait que retarder l'inévitable. C'est une triste vérité mais qui est pourtant bien réelle et qui a des raisons de déprimer ce pauvre médecin qui pense au sort futur des gens qu'il a sauvés.

Citation :
(Le lendemain) Il pleut ce matin, serait-ce le début de notre extinction?

Je trouve ce début de paragraphe un peu maladroit. Il aurait été appréciable de trouver une petite phrase pour éviter la parenthèse comme "Et voici que le jour se lève de nouveau." ou même rien du tout parce qu'on ne parle pas de moment précis dans les deux premiers paragraphes, c'est juste des pensées qui pourraient très bien ne pas avoir de place précise dans le temps.

Citation :
Je rejoignit ma voiture suite à cet incident, je ne peux me permettre de perdre plus de temps.

Cette phrase me perturbe grandement à cause du changement de temps. Tu passes du passé simple au présent ce qui me destabilise parce que ça casse en fait le récit. Soit tu fais un récit au passé, soit tu fais un récit au présent, tu fais pas un récit au passé et au présent parce qu'ils ont des propriétés bien différentes qui ne se mélangent pas.

Les deux paragraphes suivants c'est à dire de "J'ai croisé" à "si vite ?" me laissent de marbre. Je trouve quand même que tu as exagéré, quand on sort dans la rue on voit pas plein de voitures totalement explosées au bord de la route. Vu que le monde de ton texte est plutôt réaliste avec l'histoire de la fin du monde, je trouve ce paragraphe réellement exagéré.

Citation :
Parallèlement, j'arrivais enfin à l'hôpital pour débuter mon service.

Parallèlement ? Pour moi ça veut dire en parallèle genre deux évènements qui ont lieu en parallèle quoi. Au même moment mais à des endroits différents et là c'est pas vraiment le cas ou bien j'ai mal compris ...

La suite du paragraphe est très vraie à mon humble avis et relate la vérité du monde médical. Seul bémol, l'histoire du garçon qui inhale des gaz toxiques dehors. On veut en savoir plus ! Quelle sorte de gaz, pourquoi, comment ces gaz se sont retrouvés là et d'autres informations ! Ca m'aurait plu que tu développes cette petite histoire avec plein de détails croustillants *w*

L'avant dernier paragraphe est à la limite de l'exagération.(En fait je dis ça parce que j'arrive pas à déterminer si je trouve ça exagéré ou pas.)

Citation :
La présentatrice nous offrait un sourire qui paraissait fabriqué de toutes pièces, tout en nous annonçant des accidents à répétition sur la route, ainsi que des milliers de morts en Asie du Sud-Ouest...

Je trouve cette phrase tellement vraie et illustrant parfaitement la cruauté de l'être humain. C'est juste fantastique d'imager si simplement une réalité si triste. Bravo.

Citation :
Aujourd'hui, j'ai été un assassin malgré moi, j'ai vu les pires choses et vu les limites de la solidarité humaine.
Étais-ce le début de notre fin à tous?
Eh bien non, nous sommes le 19 juillet 2012, et c'est une journée des plus banales passée sur Terre...

J'aime bien cette chute qui montre plein de catastrophes toutes plus horribles les unes que les autres mais oh ! C'est une journée totalement banale sur Terre.


Pour résumer, je dirais que malgré quelques fautes de conjugaison et de petits contre-sens, c'est un texte vraiment intéressant et qui reflète bien la vie actuelle. Juste pour ne pas abandonner ma culture geek je te dis GG. 8D

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Oné
Guerrier du Clan
Guerrier du Clan
avatar

Aucun Avertissement
Aucun avertissements
Messages : 280
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 22
Localisation : Pyrénées-Orientales (66)

Personnage principal
Classe: escri/mage
Niveau:
666/666  (666/666)
Métier:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: La Fin du Monde...   Mer 25 Juil - 6:41

Merci *0*,

Donc pour les fautes de conjugaison, j'écris avec mon xperia, donc le t9 en fait un peu qu'à sa tête. Enfin je suis responsable aussi de ne pas me relire assez...

Pour ce qui est de l'exagération, je me suis peut être un peu lâché au début; trop emporté par les idées reçues?

Méa Culpa pour le changement de temps

Pour le paragraphe, "J'ai croisé..." à "si vite?", donc celui-ci je parle des routes chargées comme celles de Paris pas exemple, je peux affirmer que tous les matins, tu croises au moins 8 voitures au bord de la route avec le coffre à la place du capot...

"Parallèlement", il est vrai qu'avec du recul, il n'a pas sa place ici; je voulait insister sur le fait que les accidents continuaient mais qu'on passait à présent à la vie aux urgences.

Ensuite, les gazs faisaient référence aux gaz dégagés par les volcans, le monoxyde de carbone donc, mais dans le sens critique, je parle de la pollution.

Enfin, pour l'avant-dernier §, je ne le trouve pas si exagéré que ça 0.0, tous les jours on entend à peu près la même chose... D'ailleurs en écrivant "des milliers de morts en Asie du Sud-Ouest", je pensais au cas de la Syrie.

Bref, j'aime toujours autant tes commentaires construits, ça aide beaucoup pour pouvoir progresser.
Revenir en haut Aller en bas
lisoun
Gardien Intrépide
Gardien Intrépide
avatar

Aucun Avertissement
Aucun avertissements
Messages : 2764
Date d'inscription : 30/10/2009
Age : 20

Personnage principal
Classe: Sorcière
Niveau:
75/99  (75/99)
Métier:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: La Fin du Monde...   Mer 25 Juil - 8:47

( J'ai pris un moment pour le faire mon commentaire heureusement que tu l'aimes D8 )

Bon je peux pas parler des routes chargées comme celles de Paris parce que moi je vais pas dans les grandes villes donc je veux bien te croire o/

Vu que tu parles principalement des grandes villes de ce que j'ai compris je ne peux rien dire sur les gaz issus de la pollution parce que j'vis dans une petite ville où la pollution au niveau de l'air est peu présente °°'

En fait pour l'avant dernier paragraphe je pensais pas aux milliers de morts parce que je sais que régulièrement ils nous disent "Ah à cause de la guerre entre machin et truc 200 000 gens sont morts". Je parlais surtout des catastrophes naturelles. Y'a pas une éruption volcanique et un tremblement de terre tous les jours quoi .w.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Oné
Guerrier du Clan
Guerrier du Clan
avatar

Aucun Avertissement
Aucun avertissements
Messages : 280
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 22
Localisation : Pyrénées-Orientales (66)

Personnage principal
Classe: escri/mage
Niveau:
666/666  (666/666)
Métier:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: La Fin du Monde...   Mer 25 Juil - 8:58

Un peu exagéré j'avoue là °o°

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fin du Monde...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Fin du Monde...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'animal le plus dangereux au monde...
» Riesling du monde!
» LBP2 retardé car tout le monde ne peut pas connecter sa PS3
» Championnat du Monde Mah-jong
» Le Livre des Merveilles ("Le Devisement du Monde") - Livre premier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kotapak :: Créations littéraires :: KotaPlume-
Sauter vers: